« La conception des MMO n’a pas changé depuis une décennie » - Garriott

Richard Garriott de NCSoft a ouvert ces deux jours de la conférence principale de la "Develop Conference" avec un discours disséquant le genre des MMO, qu’il a contribué à créer, en disant que les développeurs de jeux avaient échoué à introduire de nouveaux éléments dans la conception des jeux en ligne depuis la sortie de son premier jeu, Ultima Online, en 1997.

« La conception d’un jeu n’a pas changé en plus de 10 ans. Fondamentalement, le gameplay est identique. »

« Pire encore » a-t-il ajouté, est que beaucoup des choses fondamentales empruntées à Ultima Online et à des jeux contemporains comme EverQuest sont devenues des normes pour « sous-vendre » la richesse du genre aux clients.

« Nous devons aux consommateurs de leur offrir de nouvelles façons de jouer» a-t-il complété.

Les systèmes de combat, la montée de niveau du personnage qui provoque l’obsession des joueurs pour le « grinding » [NdR : meulage, i.e. travail monotone] et la (mauvaise) hypothèse selon laquelle l’Intelligence Artificielle pourrait être remplacée par des personnages joués sont les caractéristiques qu’il a démontées, et il a accusé les développeurs de MMO de s’être trop reposé sur elles.

Garriott a ajouté que son prochain jeu, Tabula Rasa, a été développé pour répondre à ces catégories de problèmes, améliorant les mécanismes de combat du genre, et ajoutant des champs de bataille dynamiques et des histoires convaincantes à l'ensemble.

Il a affirmé que l’un des dispositifs « très importants pour les prochaines générations de MMO » serait l’Intelligence Artificielle : « Je pense qu’elle a bien plus à offrir aux MMO que ce que de nombreuses personnes ne lui ont accordées. La richesse qu’elle offre pour aider à façonner le monde et assurer que les joueurs n'en sont pas la seule partie dynamique est vraiment importante pour les MMO. »

A l’avenir a-t-il dit, NCsoft prévoie également d’élargir les univers disponibles pour les jeux en ligne, loin des stéréotypes du médiéval fantastique : « Nous voulons vraiment élargir les types d'univers qui ont du succès dans les MMO »

Le roulement [NdR : entre les jeux] est la clé, Garriott déclarant que les studios basant leurs affaires sur un seul produit (l’exemple le plus flagrant étant Blizzard) seraient dans une posture plus délicate que les compagnies diversifiées telles que NCSoft, puisque les joueurs finissent toujours par se diriger vers d’autres MMO. Le but de NCSoft est de présenter un catalogue de jeux qui peuvent assurer de la fidélité du joueur à travers une gamme complète de titres.

« Vous passez d’une entreprise modérément profitable à une entreprise phénoménalement profitable » dit-il , ajoutant que la stratégie de NCSoft était de « faire de ce roulement notre ami ».

Les autres points évoqués par Garriott touchaient aux différents modèles économiques des MMO, expliquant que NCSoft s’est dévolue à explorer différents modèles dans chaque marché où elle opère, par exemple des mélanges de téléchargement gratuit/vente en magasin/souscription.

« Le fonctionnement d'une entreprise de jeux a d’incroyables avantages » a-t-il dit, alors qu’il expliquait que NCSoft réinvestit une partie de ses profits pour ajouter de nouvelles fonctionnalités afin de pérenniser des jeux tels que Lineage – bien qu’ils ne ré-investissent qu’une partie de l’argent disponible.

« Nous dépensons moins sur les nouveaux produits que nous ne réalisons de profits, aussi y a-t-il toujours de l'argent allant à la banque. »

Primordial, cependant, était le message que le genre est toujours accessible pour des nouveaux venus.

« Je crois sincèrement qu’il y a de grandes opportunités dans les MMO. D’un point de vue créatif, le genre en est encore à ses débuts, » Garriott a-t-il ajouté à l’issue de l’interview, précisant qu’il ne travaillait qu’à son deuxième MMO en dépit d’une longue et notable carrière dans le domaine.

 

 

Un grand merci à Eliozel pour ses corrections et commentaires quant à la traduction. 

Source : http://www.developmag.com/news/28186/MMO-design-has-not-changed-in-a-decade-Garriott

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Tabula Rasa ?

195 aiment, 33 pas.
Note moyenne : (264 évaluations | 39 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Tabula Rasa
(49 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu