Événement : Les Jours du Souvenir et de la Résurrection ! (Les 21 & 22 décembre 2007)

En l'honneur de ceux qui sont morts au combat, célébrez avec nous le Jour du Souvenir. Le 21 décembre, nous commémorerons le jour de la défaite de la Terre, le jour de l'invasion de notre planète par l'Engeance. C'est une période de réflexion, une chance pour les soldats de présenter leurs respects aux disparus en teintant leur armure en rouge, pour symboliser le sang qui a coulé.

Le samedi 22 décembre, la date anniversaire de la défaite des forces de l'Engeance et de la reprise de la Base de Foréas, nous célèbrerons le Jour de la résurrection. Ce moment vous est dédié, soldat. C'est pour vous l'opportunité de prendre un peu de bon temps. mais vous devrez rester vigilants, l'Engeance veut s'emparer de notre bastion et le Renseignement prévoit une contre-attaque. Il faut que cette année se termine en beauté...

Certains ont emmené des photos. d'autres des bibelots sans aucune valeur. Bon sang. Le lieutenant Jackson a emporté avec lui un morceau de bois qu'il avait récupéré de sa maison tombée en ruine suite à l'invasion de l'Engeance. "N'emmenez rien avec vous", nous avait-on dit. A l'époque, nous étions loin de penser que nous ne reverrions plus la Terre. Alors nous avons pris le strict minimum. ce qui nous était le plus cher. Et maintenant, ces colifichets sont les rares reliques de la Terre. Mais nous avons emporté autre chose avec nous. Nos souvenirs.

Je m'appelle Bishop, et je suis sur Foréas depuis un bon bout de temps. Je fais partie du premier lot de rescapés qui ont été évacués. J'ai reçu mes premiers ordres il y a quelques mois. Qui l'aurait cru ? Ils m'ont choisi, moi ! Et me voilà à présent responsable de la vie des hommes et des femmes sous mon commandement. J'ai parfois l'impression que mon autre vie, celle que je menais sur Terre, n'est qu'un souvenir très lointain.

Le souvenir d'une vie que je n'ai pas laissée derrière moi, mais qui m'a été volée. Nous avons tout perdu, sauf nos souvenirs. Tous les ans, depuis que la guerre a éclaté, nous honorons notre vie passée et ceux qui ont succombé. Dans une semaine environ, le 21 décembre, sera célébré le Jour du Souvenir.

Événement : Les Jours du Souvenir et de la Résurrection ! (Les 21 & 22 décembre 2007)

Notre escadron est posté depuis plusieurs mois dans la Fosse aux Serpents et certaines de mes nouvelles recrues sont impatientes de retourner à la base de Foréas pour débuter les festivités. Les célébrations ont lieu dans toutes les bases de l'AFS, sur chaque planète que nous visitons. mais le gros des activités se déroule à la Base de Foréas. Malheureusement, cette année, les choses risquent d'être différentes. La présence de l'Engeance ne fait qu'accroître dans cette zone ce qui a provoqué l'hostilité de la faune environnante. Nous sommes attaqués des deux fronts ; ce n'est pas exactement l'endroit idéal pour festoyer. Mais nous honorerons tout de même la tradition. J'ai vu le soldat Harris piller de la Fronde de Calla dont il se servira pour teinter ses gants pour le grand jour.

Le Jour de la défaite de la Terre est célébré le 21 décembre. le jour de l'invasion par l'Engeance. Quelques-unes des plus grandes bases de l'AFS organisent une célébration commémorative chaque année. Les soldats du monde entier présentent leurs respects à la famille, aux amis défunts et à l'anéantissement de la Terre, en observant quelques minutes de silence. Le calme qui règne pendant ces courts instants a quelque chose de mystérieux. Je me souviens être tapi dans une tranchée lors de la première célébration du Jour de la défaite. J'entendais des cris et des fusillades. et puis, quand l'heure est venue (cette heure change tous les ans pour que l'Engeance n'ait jamais connaissance de ce jour), le silence est tombé. Nous nous sommes tous arrêtés et avons baissé la tête pour honorer les disparus, ceux qui n'ont pas pu quitter la Terre avant qu'il ne soit trop tard. Ce moment de silence est tout ce qui reste de notre humanité, et c'est précisément cette humanité qui nous permettra d'aller au bout de cette guerre.

Cette année-là, nous avons commencé à colorer notre armure avec des teintures de notre confection, créées à partir de plantes locales. Le rouge symbolise le sang qui a coulé. Chacun utilise la couleur qui a le plus de sens à ses yeux. J'ai teinté mes bottes. pour symboliser l'excursion jusqu'à la zone de sécurité de l'AFS le jour où j'ai été téléporté à Foréas. En chemin, mon groupe avait traversé ce que nous pensions être un petit cours d'eau. Nous n'y avions pas fait grand cas, bien que je me souvienne avoir été un peu agacé ; non seulement j'étais fatigué et je mourais de faim, mais en plus, j'avais les pieds trempés. Lorsque je suis arrivé au camp de réfugiés de l'AFS, je me suis assis pour retirer mes bottes mouillées. C'est alors que j'ai remarqué avec la lumière qu'elles étaient tachées de rouge. Ce n'était pas un cours d'eau ordinaire, il était teinté du sang des disparus.

Quand est venue la tradition de colorer nos armures, j'ai donc choisi de teinter mes bottes en rouge. Harris teint ses gants en hommage à son petit garçon qui est mort dans ses bras après avoir été mortellement blessé par un fusil laser thrax. Baker, quant à elle, teint ses lunettes pour symboliser tous les morts qu'elle a vus. La teinture finit par disparaître, mais elle nous aide à nous rappeler du passé, chacun à notre manière.

forean.png

L'année suivant l'invasion de la Terre par l'Engeance fut riche en événements. Les premiers groupes à arriver sur Foréas eurent tous cette impression de réalité déformée. C'était comme être en vacances en Floride, mais au beau milieu d'une zone de guerre. Et les extraterrestres. Je n'oublierai jamais les extraterrestres. Je me souviens de la première fois que j'ai rencontré un Foréen. Je me rappelle penser : "Verts. Ce sont des hommes verts !" ; j'avais l'impression d'être dans la Quatrième dimension. C'était comme un rêve et je croyais que j'allais me réveiller, me retourner et le raconter à mon épouse.

Mais c'était bel et bien la réalité. Nous avons reçu un cours d'introduction sur l'utilisation des armes, un entraînement sur le terrain et quelques notions de premiers secours. Certains d'entre nous ont fait une formation pour devenir Réceptifs ; personne ne savait à l'époque ce que cela signifiait. En tout cas, pas moi. Je n'étais qu'un soldat avec un fusil laser parmi tant d'autres. Mais les Réceptifs, eux, étaient différents. A la fin de leur formation, ils savaient faire des choses incroyables, que je ne comprends toujours pas d'ailleurs. Notre escadron compte trois Réceptifs et l'un d'entre eux, Jackson, est capable de prendre l'apparence d'un Thrax. La première fois que je l'ai vue se transformer, j'ai failli en tomber à la renverse. J'ai dû lui ordonner d'arrêter de faire peur aux autres soldats du campement. Il faut avouer que ça nous a fait rire au début, bien que ce fût aussi assez effrayant ; elle a manqué de se faire tuer plus d'une fois en faisant peur à ses petits camarades.

Les choses n'ont pas été simples la première année. L'Engeance avait envahi la presque totalité des Etendues Sauvages. Les Foréens avaient du mal à les tenir à distance et hésitaient à se battre à nos côtés. Mais nous avons commencé à progresser et notre collaboration a porté ses fruits. Ce fut certes une petite collaboration au départ, mais notre complicité grandissait à chaque centimètre de terrain que nous reprenions à nos oppresseurs. Puis, quelque chose se produisit qui rompit presque l'alliance fragile qui nous liait.

L'Engeance envahit la Base de Foréas peu après s'être emparée de notre planète. Cette base fut la toute première à être née de l'alliance entre les Humains et les Foréens. C'était bien avant la formation de l'AFS, presque cinq ans avant l'invasion de la Terre. Notre relation essuya un terrible revers et les Foréens devinrent encore plus réticents à l'idée de s'allier à nous. La bataille fut donc planifiée et dirigée par les chefs humains de l'époque et quelques Foréens convaincus que l'alliance entre nos peuples était le seul moyen de survivre et de vaincre l'Engeance.

Le plan consistait à reprendre la Base de Foréas à la date anniversaire de l'Invasion de la Terre. Les généraux pensaient que cela remonterait le moral des troupes qui était alors au plus bas. Et ce fut le cas. nous n'avons pas manqué de faire la java une fois la zone sécurisée. Mais ce fut brutal ; à l'époque, nous étions tous des recrues, des bleus. Même avec tous les plans de bataille et la puissance de feu disponibles, il nous a fallu deux jours pour nous débarrasser de l'Engeance. Mais le 22, les troupes humaines et foréennes, coude à coude, parvinrent à chasser l'ennemi de la Base de Foréas. Ce fut une grande victoire, d'un point de vue stratégique et symbolique. Nous ne le savions pas encore, mais c'est cette bataille qui a prouvé notre valeur aux Foréens et qui ouvrit la voie au traité qui participa à la création de l'AFS que nous connaissons aujourd'hui.

predator.png

Après la bataille, une grande fête fut organisée. A défaut de feux d'artifice, nous avons improvisé avec nos mitraillettes, nos lance-missiles, bref, tout ce qui faisait beaucoup de bruit et de lumière. D'habitude, les munitions étaient rationnées car elles se faisaient rares, mais ce jour-là, ça n'avait pas d'importance. L'heure était à la célébration. Depuis, nous faisons la fête tous les ans, à la même date. Certains parlaient de Jour de la résurrection et l'expression est restée. Après tout, c'est le jour où nous nous sommes levés pour montrer à l'Engeance de quoi nous étions capables. Nous leur avons prouvé que nous nous battrions jusqu'à notre dernier souffle.

L'Engeance possède également ses traditions. Tous les ans, le 22 décembre, ils tentent de reprendre la Base de Foréas avec une férocité grandissante, mais jusqu'à maintenant l'AFS a réussi à conserver le contrôle de la base. Nous avons érigé un rempart intérieur après la première attaque qui nous sert de position de repli au cas où l'Engeance parviendrait à passer les portes principales. Je me rappelle lorsqu'ils l'ont terminé. J'étais posté là-bas à l'époque. Nous étions si excités que chacun d'entre nous a inscrit son nom sur ce rempart, comme pour immortaliser notre dévouement à l'AFS, notre promesse de victoire sur l'Engeance. La pluie a effacé l'encre et toute preuve de notre présence là-bas. Mais c'est le fait de signer qui importait le plus. Nous avons écrit nos noms sur cette pierre et avons fait une promesse ce jour-là que rien ne pourra jamais effacer. C'est pour cette raison que je souhaite ramener mon escadron à la base de Foréas ; certains de mes soldats n'ont pas encore écrit leur nom sur le rempart. Ce rituel est devenu presque aussi important à nos yeux que les monuments en hommage aux vétérans sur Terre. La seule différence est que ce rempart a fini par devenir un monument dédié aux vivants.

Peut-être que les souvenirs ne sont pas tout ce qu'il nous reste. Peut-être que la chose la plus importante que nous ayons, c'est l'espoir. L'espoir qu'un jour nous vaincrons l'Engeance. L'espoir que nous survivrons assez longtemps pour écrire notre nom sur le rempart. L'espoir que nous reverrons un jour la Terre. Et l'espoir que nous pourrons un jour créer de nouveaux souvenirs.

Source : http://eu.rgtr.com/fr/

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Tabula Rasa ?

195 aiment, 33 pas.
Note moyenne : (264 évaluations | 39 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Tabula Rasa
(49 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu