Projet "Pierre du Bienfaiteur" - Compte-rendus de missions !

Le 5 juillet 2007,

Projet de la Pierre du Bienfaiteur
Compte-rendu de mission

Vous vous souvenez très certainement que les derniers Logos furent trouvé grâce à un ouvrage traitant des reliques de Saint-Gildas. Notre équipe eut alors l’heureuse intuition de chercher si d’autres reliques existaient, disséminées dans toute l’Europe. Les recherches menées dans la grande bibliothèque de Londres, renommée pour posséder moult ouvrages anciens, nous permîmes d’en savoir un peu plus sur Saint-Gildas.

Si nous ne trouvâmes point d’autres reliques, nous découvrîmes en revanche une correspondance active avec un certain Frère Dimitrius. Détail très remarquable, chaque lettre était marquée de divers Logos. Cette heureuse coïncidence ne pouvait en être une.

Le Frère était un exégète réputé et avait passé de nombreuses années de sa vie à méditer et étudier, au cœur de la Roumanie. Notre équipe se rendît ainsi dans son ancienne demeure, masure délabrée dont ne subsistaient que quelques traces. Cette déception n’empêcha pourtant pas nos valeureux chercheurs de persévérer, jusqu’à apprendre qu’un petit village voisin avait requis les services de l’homme de foi pour traduire un exemplaire de la Bible.

C'est au dos de cette Bible que se trouvait le Logos ci-contre dont la signification nous fût enseignée par les villageois. Il semble que Frère Dimitrius ait offert ce symbole en vertu de la tradition séculaire d’accueil et d’hospitalité des habitants. Il semble décidément que de nombreux mystères demeurent et nul doute que l’étude de la vie de ce Frère nous enseignera bien des choses.

Voici donc le nouveau Logos !

Libérer / Donner

In English : to Release / to Give
Auf Deutsch : Freilassen / Geben

___________________________________________________________________________________

Le 12 juin 2007,

Projet de la Pierre du Bienfaiteur
Compte-rendu de mission

Il y a environ deux mois nous vous annoncions qu'un correspondant de notre équipe avait mis la main sur un livre ancien trouvé chez un antiquaire du Vieux-Québec ; un ouvrage daté du XVème siècle et traitant des reliques de Saint-Gildas, dans lequel une page de ce livre concernait des reliques dites tombées du ciel, reliques qui révélèrent contenir des tablettes logos qui furent retranscrite par soeur Marthénie avant d'être dérobées.

Nous y avions trouvé deux logos jusqu'à ce moment inconnus des diverses équipes de recherche du Projet « Pierre du Bienfaiteur ». « Logos » & « Des autres / Autres (possessif) » et étions certains que les fichiers nous avaient révélés tous leurs secrets suite à votre aide.

En ré-étudiant les logos contenus dans les fichiers, nous nous redîmes compte que l'un des logos que nous avions cru être celui pour aimer, apprécier ou mépriser mais qui avait été altéré ou endommagé au centre, était en fait un autre logos inconnu jusqu'à maintenant et en poussant un peu plus loin nos recherches nous avons trouvé sa définition.

Nous avons donc le plaisir de vous offrir aujourd'hui un nouveau logos.

Sensation / Sentiment

Sensation / Sentiment

In English: Feeling
Auf deutsch: Gefühl

___________________________________________________________________________________

Le 16 avril 2007,

Projet de la Pierre du Bienfaiteur
Compte-rendu de mission

Le 12 avril dernier nous vous annoncions que notre équipe de recherche du Projet de la Pierre du Bienfaiteur avait fait des découvertes intéressantes, mais qu'elle était bloquée par une énigme et donc nous vous demandions votre aide.

Et bien, le code qui tenait lieu de mot de passe pour accéder aux fichiers a été décrypté et nous avons maintenant la signification des deux logos.

Logos

Logos

Others (Possessive)

Des autres / Autres (possessif)



Voici quelle était la réponse à l'énigme.

Réponse à l'énigme

"un 3, un 1, deux 2, deux 1"

Merci à tous ceux qui nous ont aidé à décrypter le code, nous allons bientôt contacter les trois gagnants qui seront tirés au sort.

___________________________________________________________________________________

Le 12 avril 2007,

LINGUA AE DIVUS A UM

Projet de la Pierre du Bienfaiteur
Compte-rendu de mission

Nos recherches sur de nouveaux logos étaient au point mort quand un correspondant de notre équipe a mis la main sur un livre ancien trouvé chez un antiquaire du Vieux-Québec : un ouvrage original daté du XVe siècle et traitant des reliques de Saint-Gildas. D'aucuns se demanderont quel est le rapport avec le Projet de la Pierre du Bienfaiteur : il suffit de savoir qu'une page de ce livre concerne une relique, dont il est dit qu'elle serait tombée du ciel pour comprendre notre intérêt. Il est fait référence à la « lingua ae divus a um », un langage céleste.

illustration : page de la Lingua ae divus a um

Le texte nous apprend qu'en l'an 914, lors des raids Normands, toutes les reliques de Saint-Gildas furent mises en lieu sûr, sauf celle-ci. L'abbé de l'époque ne voulant pas qu'elle quitte les lieux, il l'aurait fait cacher dans une crypte. Avec les attaques et reconstructions successives du monastère, le secret fut perdu et la relique oubliée.

Le jour même, nous nous sommes présenté comme membres d'une mission archéologique patronnée par le CNRS à l'abbesse de la communauté des Soeurs de la charité de Saint-Louis - elles occupent les lieux depuis 1990. On nous a laissé toute liberté pour nous promener et nous avons rapidement trouvé la crypte mentionnée dans l'ouvrage. Mais bien que nous l'ayons parcourue de long en large et scruté avec minutie, nous n'avons rien trouvé : aucune trace de la relique, pas de passage dérobé, de son creux... Seul détail intriguant, le soubassement de l'un des murs semblait fraîchement rénové.

illustration : carte routière localisant Saint-Gildas-de-Rhuys

Après mûre réflexion, nous avons décidé de révéler le but véritable de nos recherches à l'abbesse. Le temps d'écouter son sermon, nous lui avons montré quelques planches sur les logos connus. Ils lui ont de suite semblé familiers et elle nous a parlé de soeur Marthénie, ancienne responsable de l'abbaye à qui elle avait succédé et qui aurait eu pour marotte (ce sont ses mots), l'étude des logos. Nous aurions dû commencer par là...

L'abbesse nous a ensuite guidé vers son bureau où se trouvait un ordinateur. Celui-ci contenait un ensemble de dossiers comprenant divers documents, dont un qui devait être le journal de soeur Marthénie : elle y disait avoir trouvé la fameuse relique après qu'une secousse sismique mineure l'ait délogée de sa cache en détruisant un pan de mur.

Voici un extrait du journal : « Bien que je n'en sois pas certaine, j'en viens à suspecter l'origine extra-terrestre de cet artefact (...) comment conserver ma foi ? (...) les bords de la plaque de métal ont dû fondre sous l'effet de la friction lors de la rentrée dans l'atmosphère (...) il s'agit certainement d'un langage divin - lingua ae divus a um ? (...) J'ai trouvé un site recensant la signification de ce qu'ils nomment « logos » (...) seuls les deux glyphes du milieu ne figurent pas dans leur liste (...) je touche enfin au but : je suis certaine d'avoir trouvé le sens des deux signes restants. (...) Par malheur, la relique a été dérobée : je n'avais pas pris de précautions particulières pour la tenir en lieu sûr (...) Devrais-je rendre publiques mes découvertes ? Quoi qu'il en soit, il vaut mieux protéger mon travail (...) ».

illustration : vue de la nef de l'église

Tout était là. Soeur Marthénie avait trouvé la relique et secrètement, elle avait mené des recherches pour trouver le sens des deux glyphes inconnus.

Aujourd'hui, alors que nous connaissons la signification de nombreux logos et que nous sommes proches de pouvoir en ajouter deux nouveaux à la liste, nous butons toujours sur un obstacle : le programme utilisé par soeur Marthénie pour protéger son travail. L'accès aux fichiers tant convoités dépend d'une énigme dont la solution tient lieu de mot de passe : il faut trouver la ligne suivante de cette suite de chiffres. Deux techniciens de notre équipe travaillent sans relâche depuis maintenant plusieurs heures pour casser le code - sans succès pour le moment.

illustration : capture d'écran du programme

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Vous pouvez voir l'énigme en question sur la capture d'écran : si vous pensez détenir la solution, faites-la nous parvenir au plus vite par courriel à lordragon@jeuxonline.info en cliquant ici. Ceux d'entre vous qui nous auront aidé à progresser dans nos recherches seront récompensés comme il se doit.

Nous comptons sur votre aide pour aider le Projet de la Pierre du bienfaiteur à progresser !

Projet de la Pierre du Bienfaiteur
équipe d'investigation

Nous vous invitons à participer à ce petit jeu qui vous permettra de gagner l'une des trois entrées disponibles pour le bêta-test. Au cas ou plus de trois personnes trouveraient la solution, les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses. Vous avez jusqu'au dimanche 15 avril 2007 à minuit GMT+1 pour envoyer vos réponses.

Indice : Pour résoudre cette énigme, il faut désapprendre tout ce que l'on sait.

Réactions (22)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Tabula Rasa ?

195 aiment, 33 pas.
Note moyenne : (264 évaluations | 39 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Tabula Rasa
(49 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu